Interviews

NATHALIE DESAIX, DIRECTRICE DE LA MARQUE ET DE LA COMMUNICATION DE 20 MINUTES

Nathalie Desaix, Directrice de la marque et de la communication de 20 Minutes

Titulaire d’un Magistère de Marketing de l’IAE de Lille, Nathalie Desaix a perfectionné ses connaissances du marché publicitaire au sein d’agences (Groupe Publicis) avant de rejoindre le groupe France Galop en qualité de Directrice Marketing et Communication à partir de 2004. Elle a rejoint  20 Minutes en 2010 en tant que Directrice de la marque et de la communication.

En quoi votre parcours vous a-t-il conduite à votre métier actuel ?

Certainement la curiosité, le goût de l'air du temps et l'envie de comprendre. Depuis toujours passionnée par les problématiques d’image, de communication et d’influence, j’ai démarré ma vie professionnelle en agence de communication puis rejoint l’annonceur pendant 10 ans pour travailler aujourd’hui dans les médias. Ayant une forte appétence pour les contenus et l'actu, j'ai trouvé intéressant de passer de l'autre côté du miroir et d'intégrer l'équipe dirigeante d'un média afin de découvrir cet environnement de l'intérieur. Mon expérience dans la communication de crise a beaucoup compté aussi.  Et de manière plus générale, à chaque fois, c'est aussi l'histoire de rencontres et d'opportunités qui m'ont permis d'évoluer et de changer de secteur.

Quels sont les principaux défis actuels auxquels votre secteur doit faire face ?

Les défis de notre secteur sont majeurs et fondamentaux, parce que l'information est un droit, parce que l'information doit contribuer, à sa place,  et comme la culture, à contribuer au bien vivre ensemble et au bon fonctionnement  des démocraties. La défiance vis-à-vis des médias, la relation aux géants Gafam, le déclin du marché publicitaire, l'explosion des fakes news et la recherche d'une info toujours exacte et utile, l'évolution (nécessaire) du cadre législatif concernant le droit à la vie privée sont des défis permanents et cela, en collant à l'évolution des usages. Et peut-être, surtout, accepter que les choses, les gens et le monde bougent vite, constamment et qu'il faut sans cesse s'adapter et inventer.

 



Votre cœur de métier a-t-il changé ces 18 derniers mois ?

Sûrement un peu...  quel métier n'a pas été impacté par la séquence que nous vivons ? Et quel métier ne change pas ? Mais les fondamentaux restent, je crois. Donner du sens.  Le bon message, à la bonne personne, au bon endroit et au bon moment via le bon canal. Et puis faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

 

 

Votre prochaine sortie culturelle ?

La bourse du Commerce. Super impatiente. Je suis fan de toute la démarche de F Pinault dans l'art contemporain depuis des années. Et si j'ai le temps, je veux aller voir ADN demain soir au ciné. Et aussi Father. Et l'expo Rodin Picasso dans les deux lieux. Et aussi... Bref, mille envies, milles idées.

 

 

Un message pour les prochaines générations de professionnel.le.s de la culture ?

Foncez ! On compte sur vous. Vous faites un job essentiel, dans un secteur essentiel au service de causes essentielles. Tellement.

 

retour